SFR Business - marque de SFR   Nous contacter Assistance Espace Client

AFFICHER tous les résultats

SFR Business - marque de SFR Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54 Service & appel gratuits

Blog Cloud et Hebergement SFR Business
BUSINESS ROOM POINTS DE VUE, VÉCUS ET EXPERTISE TÉLECOM ET CLOUD

CMP - Cloud Management Platform, clé de voute d’une bonne stratégie Cloud Hybride

Les solutions de Cloud Hybride aident les responsables informatiques à rationaliser le recours aux différentes infrastructures, publiques ou privées, qu’ils souhaitent rendre disponibles pour leurs utilisateurs.  

Pour les entreprises, la CMP ou Cloud Management Platform se révèle alors l’outil indispensable pour fédérer les ressources IaaS, PaaS, SaaS quel que soit le fournisseur, piloter et prendre les décisions. 


Le cloud hybride présente des avantages indéniables

Les entreprises font traditionnellement le choix du cloud privé, en interne ou hébergé chez un prestataire, pour consolider et faire évoluer leur production informatique. Néanmoins, restent des contraintes humaines et budgétaires pour mettre en œuvre tous les services souhaités ainsi qu’une exploitation en 24/7.Le cloud public propose des ressources supplémentaires puissantes, faciles d’accès, au point que le Shadow-IT se soit développé dans certaines organisations. Le Cloud Hybride permet ainsi de tirer le meilleur parti de ces deux mondes. Les plateformes s’appuyant sur des logiciels de CMP (Cloud Management Platform) en sont la clé de voûte : elles permettent de piloter et donc d’optimiser le recours aux différentes ressources publiques ou privées.

D’un côté le cloud privé, ses infrastructures et ses données sécurisées, son budget de fonctionnement prévisible, ses performances accessibles à l’ensemble des utilisateurs et à tout moment. De l’autre le cloud public, et ses ressources – de calcul ou applicatives notamment – quasiment inépuisables, mais avec des coûts et des conditions d’utilisation à surveiller de près. 

Se priver de l’un ou de l’autre est dommageable pour l’entreprise, et ce, quelle que soit la taille de sa DSI. En se cantonnant à un cloud privé, géré en interne ou externalisé chez un prestataire, elle contrôle certes étroitement sa production informatique et les applications utilisées par ses collaborateurs, mais l’évolution de son catalogue de services est rythmée par l’IT, avec le risque de voir émerger le shadow-IT du fait d’utilisateurs impatients. À l’inverse, tout miser sur le cloud public pose des questions de budget, mais aussi de sécurité des données

L’hybridation permet de bénéficier à la fois de la sécurité et du contrôle des données associés au cloud privé, et de la flexibilité apportée par le cloud public.


La CMP assure flexibilité et sécurité au Cloud Hybride

Ce sont les récentes évolutions des réseaux – performances et gestion des flux – qui permettent aujourd’hui de dépasser ce dilemme historique, ainsi que de puiser dans le meilleur des deux mondes, à volonté et sans faire courir de dangers, ni au budget ni aux données. 

Le cloud hybride n’est pas une architecture de plus, mais une nouvelle façon d’utiliser les ressources privées et publiques, en les combinant en fonction des besoins du moment. La plateforme CMP (Cloud Management Platform) permet de relier ces environnements pour centraliser les informations permettant de monitorer,de piloter ces ressources, de surveiller la qualité de services délivrée aux utilisateurs, d’anticiper les dépenses et de les adapter.

Chaque entreprise peut faire le choix d'internaliser cette CMP au sein même de son IT, ou de l’externaliser chez son prestataire de cloud privé . Dans tous les cas, son utilisation simplifie grandement la vie des administrateurs d’infrastructures, en automatisant l’extraction des données de monitoring sur les différentes infrastructures privées ou publiques auxquelles l’entreprise fait appel, puis en les présentant de façon synthétique et ergonomique sur une interface dédiée : 

  • Elle facilite l’expérience des utilisateurs en rassemblant tous les services dans un catalogue
  • Elle fournit des rapports sur l’utilisation : ressources disponibles et utilisées sur l’ensemble du parc, disfonctionnements constatés, faire de la planification de ressources
  • Elle permet aussi de piloter ses coûts en récupérant la facturation provenant des différents fournisseurs. Cette information peut même être comparée aux coûts internes si ceux-ci sont bien modélisés

Ainsi la Cloud Management Platform apporte une solution à la mouvance actuelle : une volonté de faire abstraction de l‘infrastructure avec une externalisation progressive des services, en limitant les effets de rupture et donnant les éléments de contrôle aux responsables informatiques.


A LIRE AUSSI
Cloud hybride : AVEC CLOUD AGILITY, REPRENEZ LA MAIN SUR VOS INFRASTRUCTURES PRIVÉES ET PUBLICS


Le Cloud Hybride offre de multiples applications

Cette approche s’avère très pertinente pour les entreprises connaissant de fortes variations d’activités, et donc des besoins fluctuants en ressources IT (stockage, calcul, etc.). Les spécialistes du commerce électronique ont d’ailleurs fait partie des early-adopters de ces solutions, qui leur permettent de faire appel au cloud public en cas de saturation de leurs infrastructures internes. 

Elles apportent aussi leur souplesse aux équipes de développement ou de tests, avec des besoins ponctuels de puissance supplémentaire. Elles permettent d’optimiser la localisation des données, en fonction de leur quantité et de leur sensibilité. Le Cloud Hybride est également conseillé pour des applications de type big data, grâce à l’apport ponctuel des capacités de calcul du cloud public.

Les approches hybrides, et notamment les plateformes CMP, répondent aux besoins de rationalisation des exploitations de certaines applications en 24x7. L’automatisation du monitoring des ressources soulage en effet les équipes informatiques, sans nuire à la fourniture de certains services en continu, par exemple en conservant les données en interne tandis que les applications sont gérées par leurs éditeurs en mode SAAS.

Mutualiser des ressources rares est également une option retenue par de nombreuses organisations, par exemple pour croiser des infrastructures internes et ainsi se doter à moindre coût d’une solution de PRA (Plan de Reprise d’Activités). Même s’il n’y a pas ici de cloud public en jeu, il s’agit bien d’hybridation entre deux, ou plus, clouds privés.

Enfin, donner accès dans le cloud public à de nouveaux services et applications permet de satisfaire l’appétit de nouveauté des utilisateurs, tout en le maintenant sous le contrôle de l’informatique. Les services de type IOT ou encore Big Data peuvent ainsi être testés avant une éventuelle mise au catalogue de services de l’IT.

Grâce aux possibilités d’hybridation, la DSI peut finalement garantir la sécurité des données, la disponibilité des applications et contrôler son budget, sans freiner la production de nouvelles solutions ou le recours à de nouveaux services externes. Une étape essentielle dans la constitution de catalogues de services élargis et flexibles.


cloud public, cloud privé, cloud hybride, Cloud Computing

Julien Mirenayat

Responsable Marketing Datacenter et Cloud

Passionné par l’innovation dans le domaine des télécommunications, j’ai créé un incubateur interne pour valoriser des technologies de pointe dans le secteur d’avenir de la virtualisation de la sécurité. Après avoir été au contact des clients en tant qu’avant- vente, mon enjeu est de combiner le domaine des telecom et de l’IT pour créer des solutions innovantes et accessibles à tous.


Vous souhaitez Nous contacter
Nous écrire
0 805 702 454 Service & appel gratuits