SFR Business - marque de SFR

NOUS CONTACTERASSISTANCEESPACE CLIENT

 MENU

    Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54

    Service &
    appel gratuits

    Communications Unifiées

    Télétravail, quel bilan et quelles perspectives ?

    Depuis plus d’un an, les entreprises font face à la crise sanitaire et s’adaptent aux confinements successifs. Le télétravail est rapidement apparu comme une solution pour assurer la continuité des opérations

    Dans ce contexte particulier, toutes les entreprises n’ont pas vécu l’adoption du télétravail de la même façon. Après une année de travail à distance, l’heure est au bilan. Comment les entreprises et leurs salariés perçoivent-elles le télétravail aujourd’hui ? Alors que les entreprises françaises rouvrent leurs bureaux, le télétravail survivra t-il à l’ère post-covid ? 


    18/06/2021 min de lecture
    Visuel 5G

    Un an de télétravail, quel bilan ?

    Les chiffres du télétravail en France

    Lors du premier confinement, 41% des salariés français ont travaillé depuis chez eux, d’après le baromètre annuel du télétravail de Malakoff Humanis. À la fin de l’année 2020, ils n’étaient plus que 31% à continuer le télétravail… le même nombre qu’en novembre 2019, avant le début de la crise.

    Alors, retour à la normale ? Pas tout à fait ! Les entreprises qui ont recours au télétravail l’utilisent en moyenne 3,6 jours par semaine, contre 1,6 jour fin 2019. Autrement dit, une bascule s’est opérée : les salariés qui y sont autorisés passent plus de temps à travailler depuis leur domicile qu’au bureau, alors que le télétravail était auparavant assez occasionnel. 


    Bien sûr, l’adoption du télétravail a grandement varié selon les secteurs d’activités. Par exemple lors du premier confinement, 62% des salariés des secteurs de la banque, de l’assurance et des services ont travaillé depuis leur domicile, contre 19% dans le domaine du commerce ou 17% dans l’industrie.

    Globalement, les Français ont apprécié la possibilité de pouvoir travailler de chez eux puisque la satisfaction nationale vis-à-vis du télétravail était de 7,2 / 10 en décembre 2020. Mais ce ressenti n’est pas unanime : 14% des télétravailleurs souhaitent travailler au bureau à temps plein lorsqu’ils en auront la possibilité.


    Les avantages et inconvénients du télétravail

    Si l’opinion globale est aussi bonne, c’est que le télétravail induit de nombreux avantages, que beaucoup de Français ont pu découvrir pour la première fois. 

    Une étude récente évalue à 22% (1) les gains de productivité réalisés grâce au télétravail. Cette hausse n’est pas surprenante : en travaillant depuis son domicile, il est plus aisé de se concentrer sur ses missions sans subir les nuisances sonores de l’openspace.

    Les gains de productivité des salariés profitent directement aux entreprises. De plus, le télétravail fait passer le taux d’absentéisme à 1,2% (2) (contre 3,9% en présentiel).

    Pour les salariés, le télétravail permet de réaliser des économies (frais de déplacement, restauration…) et représente un gain de temps considérable : plus besoin de faire des aller / retour pour se rendre au bureau. Les télétravailleurs gagnent français gagnent ainsi 45mn (3) de sommeil par jour en moyenne.

    Il offre une meilleure autonomie pour les collaborateurs qui peuvent organiser leur journée de travail à leur convenance. Ainsi, 80% des salariés en télétravail déclarent bénéficier d’une meilleure flexibilité, et 40% avoir gagné en autonomie(4).

    Le télétravail permet de mieux concilier vie professionnelle et vie de famille, en adaptant ses horaires de travail.

    il permet également aux entreprises de réaliser des économies sur les locaux et dépenses courantes.

    Néanmoins, le télétravail présente aussi des inconvénients : 

    Le télétravail accroît les risques en matière de sécurité des données. Au mois d’août 2020, 20% des entreprises déclaraient avoir été victime d’une cyberattaque directement provoquée par un salarié en télétravail (5).

    Le domicile du salarié devenant aussi son lieu de travail, la frontière entre vie professionnelle et vie privée devient plus floue.

    Le fait de ne pas rencontrer ses collègues au quotidien peut créer chez certaines personnes un sentiment d’isolement. Ainsi, 3 salariés sur 10 ont déclaré mal vivre le télétravail quotidien pendant les confinements (6).

    Le télétravail ne permet pas aux salariés d’échanger de manière informelle à la machine à café ou en afterwork : le partage de l’information au sein de l’entreprise en est impacté. 

     

    Finalement, le recours massif au télétravail a permis aux entreprises d'engranger rapidement de l’expérience et de prendre le recul nécessaire pour envisager la bonne formule : à ce titre, le travail hybride, juste équilibre entre télétravail et présentiel, répond aux aspirations et aux inquiétudes des employeurs et des salariés. Encore faut-il toutefois organiser les aspects techniques  et les aspects managériaux du travail hybride.

    À lire aussi

    Travail hybride : enjeux de cybersécurité et de travail collaboratif

    Quel avenir pour le télétravail dans une ère post covid ?

    Le télétravail s’est démocratisé en France dans le contexte très particulier d’une crise sanitaire. Qu’adviendra t-il de cette organisation du travail lorsque celle-ci sera terminée ? 


    Un équilibre à trouver

    Il est difficile d’envisager un retour en arrière. En décembre 2020, une étude de l’Apec montrait que 83% des cadres français(7) souhaitaient continuer le télétravail à l’issue de la crise sanitaire. La mise en place du télétravail est non seulement devenue une exigence, mais aussi un argument utilisé par les recruteurs.

    Néanmoins, après plus d’un an de pandémie, les entreprises ont des besoins concrets qui nécessitent la présence de leurs employés au bureau. Un équilibre est donc à trouver, et le travail hybride semble être la meilleure formule. Cette organisation permet aux collaborateurs de travailler une partie de la semaine depuis leur domicile et de passer le reste du temps au bureau.

    L’adoption du travail hybride implique à la fois de repenser l’expérience collaborateur pour maintenir le travail en équipe et éviter l’isolement, de définir une organisation claire sur la politique de présence au bureau ou à domicile, mais aussi d’adopter les technologies adéquates.


    L’importance des outils collaboratifs

    Toute entreprise adoptant une organisation du travail hybride peut améliorer ses performances grâce aux différents outils collaboratifs disponibles sur le marché. C’est notamment le cas des solutions de communication unifiées qui combinent visioconférence, partage de document, messagerie instantanée, etc. sur une plateforme unique.


    Ces plateformes deviennent alors l’interface collaborative de toute l’entreprise. Leur premier avantage est de rendre les informations accessibles à tous les collaborateurs, selon leur niveau d’accès, de manière sécurisée. Elles facilitent ensuite la collaboration, le partage de document et leur modification de manière asynchrone, proposent des tableaux blancs numériques pour faire germer de nouvelles idées… Ce faisant, elles fédèrent les collaborateurs, même dans un contexte de travail à distance.


    Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, le télétravail est toujours largement apprécié par les Français. Avec l’émergence du travail hybride, le télétravail a donc encore de beaux jours devant lui. Le déploiement de la 5G va soutenir les entreprises dans l’adoption et l’utilisation de leurs plateformes collaboratives, indispensables pour améliorer la performance et la collaboration des télétravailleurs.


    Communications Unifiées

    Une expérience de collaboration exceptionnelle, quel que soit votre lieu de travail Découvrez Pack Business Unifié

    Recevez le meilleur de l’actualité

    s'abonner

    (1) D'après un article de Malakoff Humanis sur le Baromètre annuel du télétravail, publié le 9 février 2021
    (2) D'après un article BFM Business, publié le 15 mars 2021
    (3) D'après un article de Gerep.fr, publié le 9 janvier 2020
    (4) Selon un article de Je-change-de-métier.com, mis à jour le 8 avril 2021
    (5) Selon une étude de France Inter publié le 25 juin 2020
    (6) D'après le site du Gouvernement sur l'actualité du télétravail, publié le 11 novembre 2020
    (7) Selon une étude Tom Travail, publié le 31 août 2020
    (8) Selon un article Cadreo, publié le 1er mars 2021