Partager l'article

Pour Coyote : « 350 000 cartes SIM à gérer et facturer »

L'accompagnement de la start up Coyote a amené SFR Business et son distributeur 2SCom à innover sur le plan technique (M2M), logistique et même commercial.


Quel est le principe technique des terminaux Coyote ?

Grâce au terminal Coyote, des centaines de milliers d'automobilistes européens équipés de boîtiers s'envoient automatiquement les informations relevées sur le parcours (limitations de vitesse, position des radars...). Le boîtier est équipé d'un récepteur GPS qui permet de localiser le véhicule.

Derrière cette prouesse technique, il y a les technologies Machine To Machine (M2M), qui permettent à des équipements de gérer des messages automatiquement, sans intervention humaine.

SFR est le leader français des technologies M2M. Quels sont les bénéfices d'un tel partenariat pour Coyote ?

Une carte SIM spécifique est glissée dans le boîtier : elle permet d'envoyer l'information vers les serveurs de Coyote, qui ensuite la redescendent vers les boîtiers des autres utilisateurs.

Pour accompagner Coyote dans son développement, SFR Business  et son distributeur 2SCom ont mis en place une logistique spécifique permettant d'activer des dizaines de milliers de cartes SIM en phase de test. Mais l'abonnement ne démarre que lorsque le boîtier Coyote est effectivement utilisé par un client final.

De plus, SFR Business  a dû innover dans son système de facturation, pour permettre à Coyote une facilitation de la gestion comptable de ses 350.000 lignes.

Quelles étaient les attentes en termes de réseau ?

La couverture, la fiabilité, et la rapidité du réseau mobile de SFR ont permis d'assurer un service de haute qualité. Et grâce à la qualité des réseaux de son partenaire Vodafone, SFR Business a pu garantir à Coyote la même qualité de service dans 30 pays en Europe, sans modifier les process ou changer les cartes SIM.

 

carte sim, géolocalisation

Partager l'article