BUSINESS ROOM POINTS DE VUE, VÉCUS ET EXPERTISE TÉLECOM ET CLOUD

Partager l'article

Quelle évolution de la domotique pour les entreprises ?

L'évolution de la domotique de la sphère « privée » vers le milieu professionnel, s'est faite naturellement. Les entreprises y sont de plus en plus sensibles, pour des besoins bien particuliers, comme l'explique Quentin Pierre, de Casa Domotic, société spécialisée en solutions de domotique intégrée.


Assemblement improbable d'un mot antique, domus, signifiant la maison en latin, et d'informatique, évidemment bien plus contemporain, la domotique  porte, qui plus est, assez mal son nom. Elle s'est depuis longtemps échappée du domicile des particuliers pour intégrer le monde de l'entreprise où elle répond à de nombreux besoins : « les principales demandes concernent la situation énergétique », explique Quentin Pierre, de Casa Domotic. « Elles sont majoritairement de deux ordres. D'abord, les responsables d'entreprise veulent vérifier, grâce à la domotique, que ce qui leur a été présenté lors de l'acquisition ou de la location de leurs bureaux est juste. Les dépenses en eau, en électricité, en chauffage, sont ainsi passées au crible. Les tableaux récapitulatifs que nous leur fournissons chaque semaine, chaque mois ou chaque année leur permettent de faire le point sur ces consommations. Mais la domotique ne s'arrête pas au diagnostic : nous pouvons ainsi agir sur le système en donnant les moyens aux responsables de la maintenance de fermer automatiquement, par exemple, les robinets de tel ou tel secteur chaque soir pour éviter une déperdition d'eau. »

Moins d'efforts, plus de sécurité

La deuxième demande des entreprises concerne l'épargne d'inutiles efforts aux salariés en charge de la maintenance : « la domotique signale avec précision que dans tel bâtiment, à tel étage, il reste une lumière allumée alors que plus personne n'est présent, ou il y a une ampoule qui a grillé, par exemple », reprend Quentin Pierre. « Plutôt que d'envoyer quelqu'un faire le tour chaque soir, le système détecte instantanément l'anomalie et fait gagner du temps. » Mais la domotique est aussi utile dans des cas moins quotidiens et plus délicats : « lorsqu'un départ de feu est signalé, on peut déterminer tout de suite quelle conduite adopter car on sait s'il reste ou non des gens dans le bâtiment ou dans les salles concernées. On décide alors instantanément, par exemple, soit d'ouvrir les issues pour permettre aux gens de s'échapper si l'endroit est occupé, soit de les fermer pour confiner le feu s'il ne reste plus personne », détaille Quentin Pierre.

Des DSI encore réticents

Ces évolutions de la domotique et ses applications dans le milieu professionnel ne sont pas encore toujours connues des chefs d'entreprises, même si ceux-ci y sont « de plus en plus réceptifs », juge Quentin Pierre. « Il y a encore trois ans, c'était une problématique qui ne les intéressait pas. Ils en avaient même un peu peur, mais maintenant cela commence à entrer dans les mœurs ». Curieusement, ce ne sont pas forcément les DSI qui se montrent le plus intéressés par ces évolutions de la domotique : « c'est un paradoxe, car ils gèrent des systèmes beaucoup plus complexes, mais cela semble assez mystérieux pour eux, cela leur fait même un peur », constate Quentin Pierre. « Ils sont, de plus, assez peu renseignés sur la domotique, même s'ils le deviennent lorsque leur entreprise y vient, puisque ce sont eux qui sont chargés de la maintenance du système. »

Vers une généralisation

Demain, les DSI seront-ils concernés en amont par la domotique ? Les entreprises, en tout cas, devraient continuer de se tourner vers cette technologie, « en particulier pour faciliter l'intégration des travailleurs handicapés », prédit Quentin Pierre. « C'est une problématique qui revient de plus en plus, en particulier dans le secteur tertiaire. Par ailleurs, comme les budgets diminuent, on tente aussi de plus en plus de faire des économies d'énergie tout en améliorant le confort. Des systèmes comme ceux qui permettent de mesurer la température et d'agir en conséquence, en augmentant par exemple automatiquement le chauffage mais aussi en baissant des volets, en fermant une porte, etc. vont, à mon avis, se généraliser. »


Les solutions disponibles

Pour déployer une flotte d' objets connectés (véhicules en libre service, télésurveillance, etc), les entreprises peuvent se tourner vers différentes offres, toutes axées autour de la connectivité, de la collecte et du traitement des données échangées entre les machines. Les forfaits M2M SFR incluent un volume d'échange de données entre des machines distantes et un serveur vocal (avec possibilité d'opter pour une formule ajustable). En outre, des solutions sur mesure permettent de s'affranchir de la complexité des choix technologiques. L'offre SFR Global M2M intègre ainsi l’accompagnement de SFR Business pour mettre en œuvre le projet IoT des entreprises : conception de la solution, sélection des objets connectés, déploiement, administration et support.

IoT, Domotique

Partager l'article