SFR Business - marque de SFR

NOUS CONTACTERASSISTANCEESPACE CLIENT

 MENU

    Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54

    Service &
    appel gratuits

    réseaux
    BUSINESS ROOM POINTS DE VUE, VÉCUS ET EXPERTISE TÉLECOM ET CLOUD

    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la 5G

    En 2025, toutes les grandes villes et les principaux axes de transport bénéficieront d'une couverture en 5G. Si les États-Unis et la Chine visent une ouverture commerciale de la 5G dès cette année, l’Union Européenne a fixé le calendrier de déploiement à partir de 2020 : au moins une grande ville de chaque État membre devra être couverte par l'ultra haut débit mobile. Mais la 5G mérite-t-elle vraiment toutes les attentes qu’elle suscite ? Quelles en sont les applications ? Comment la déployer ?
    On vous dit tout sur la 5G !


    La 5G, qu’est-ce que c’est ? 

    Contrairement à la 4G, la 5G a été développée pour supporter les besoins en termes de débit très élevé et de temps de latence réduit :

    • Augmenter les débits pour les usages courants de la mobilité 
    • Supporter des communications à basse consommation et longue portée pour les objets connectés 
    • Porter des communications quasi-temps réel pour les applications critiques

    Et les promesses en termes de performances s’annoncent d’ores et déjà élevées : un premier test réalisé en condition réelle a démontré que le réseau était 14 fois plus rapide que la 4G avec un débit moyen de 1 Gbit/s en téléchargement, 500 Mbit/s en upload et un temps de latence inférieur à 1 milliseconde ! Soit une vitesse 10 à 100 fois plus rapide, selon les usages, que les réseaux 4G et 4.5G. Au-delà de la vitesse proposée, la 5G révolutionne également les usages par la manière dont la technologie a été pensée. En effet, la grande diversité des fréquences utilisées associée à la possibilité de construire un réseau en tranches (Network Slicing) lui permettent de répondre, en théorie, à tous les cas de figures. 

    Les bénéfices de la 5G arriveront en 2 phases :

    Phase 1 (à partir de 2020) : déploiement de l’ultra haut débit en extérieur pour des usages courants

    À la clé : la possibilité de dépasser des débits théoriques de 1 Gbits/s. Une vitesse qui implique d’installer de nouveaux équipements 5G sur les antennes existantes. Une nécessité qui permettra néanmoins de faire face à la saturation de la bande passante en zone très dense.

    Phase 2 (après 2023) : cap sur le temps réel et l’IoT

    La 5G s’annonce véritablement comme le réseau de l’internet des objets. D’une part, parce qu’elle favorisera les communications adaptées aux applications critiques nécessitant une très faible latence en quasi-temps réel. Par exemple, des applications de sécurité, les transports ou la santé. Et d’autre part, parce qu’elle intégrera une connectivité IoT avec des qualités de service variables selon les besoins. Voilà comment la 5G prendra le relais du NB-IoT et concurrencera en partie les réseaux Sigfox et LoRA.

    Mais pour être à la hauteur de telles attentes, la 5G (notamment lors de la phase 2) devra remplir certaines conditions :

    • Pouvoir s'appuyer sur un réseau plus dense qui nécessite une multiplication des antennes de taille plus réduite, à l'extérieur et en intérieur, et le déploiement de fibres pour relier les sites. 
    • Reposer sur un nombre plus important de logiciels. 
    • Intégrer un recours à l'intelligence artificielle visant à renforcer davantage la réactivité du système.
    • Une infrastructure qui implique des investissements lourds et de repenser son business model.

    Quand la 5G sera-t-elle disponible en France ?

    Dans cette course à la 5G, la France aujourd’hui pointe en 7e position d’un classement mondial dominé par la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis et le Japon. En Europe, seules l’Allemagne et le Royaume Uni ont une longueur d’avance.

    Le calendrier de déploiement vient d’être précisé par le gouvernement qui fixera le cadre politique au printemps 2019. Ensuite, l’Arcep (le régulateur des télécoms) établira un cahier des charges qui sera homologué à l'automne. Les enchères pour les fréquences 5G seront alors lancées à cette même période pour des attributions dès début 2020.

    En France, des expérimentations ont d’ores et déjà été lancées dans plusieurs villes : Bordeaux, Douai, Lille, Lyon et Villeurbanne, mais aussi Marseille, Nantes et Toulouse. L’Arcep a attribué à SFR des fréquences à Nantes, Toulouse et en région parisienne. Depuis octobre dernier, la 5G est ainsi testée en conditions réelles sur le Campus Altice, à Paris et à Nantes. SFR est le premier opérateur à avoir réalisé en France une connexion 5G grandeur nature sur la bande 3,5 GHZ et à avoir atteint 1,6 Gb/s sur un terminal pré-commercial.

    Quels usages de la 5G ?

    Dans les années à venir, les sauts technologiques relatifs à la 5G promettent une transformation radicale, non seulement dans le secteur des télécoms, mais aussi dans de nombreux secteurs comme le transport, l’industrie et la ville intelligente. Avec la généralisation de la 4K et 8K, de la réalité virtuelle HD, des jeux UHD et autres contenus streaming hébergés dans le cloud, le très haut débit devient un besoin essentiel et un facteur d’innovation clé. C’est pourquoi la 5G s’installe notamment au cœur du développement des voitures autonomes ! Ses performances s’avèrent tout à fait adaptées à la conduite assistée et à la communication des données. Ainsi, là où la 4G permettait de transmettre les données du trafic tous les 2,8 mètres, la 5G fait tomber ce délai à une milliseconde selon des tests réalisés par LG et ACE Lab.


    Emmanuel Pugliesi, directeur des Opérations Clients B2B de SFR Business : 

    "La 5G, c’est de la capacité réseau supplémentaire, 10 fois plus de débits, une faible latence et un moyen de gérer les millions d’objets connectés dont les véhicules connectés. Deux millions de véhicules équipés d’une carte SIM ont ainsi été mis sur le marché. Aujourd’hui, les premiers acteurs testant la 5G sont les médias à travers une transmission des flux en 4K et 8K. Mais la possibilité d’usages est infinie. En effet, 50 % des 9 millions de lampadaires en France sont obsolètes. Alors pourquoi ne pas les remplacer par des lampadaires intelligents fonctionnant en 5G"

    Et en effet, les cas d’usage ne manquent pas, dans l’automobile mais aussi l’industrie, l’agriculture, la logistique, la santé, les médias ou les transports !

    Automobile

    • A Madrid, en 2018, le pilote de l'opérateur Telefonica a démontré les capacités de la 5G à supporter le réseau de communication dédié aux véhicules (V2X) pour les applications de conduites assistées nécessitant de très faibles latences.
    • En 2019, en Corée du Sud, LG a effectué un test grandeur nature afin d’alimenter en connectivité une voiture autonome à l’aide de la 5G. Là où la 4G permettait de transmettre les données du trafic tous les 2,8 mètres, la 5G fait tomber ce délai à une milliseconde. Ainsi, cela renforce la sécurité du véhicule et des passagers.
    • A Jérusalem, Mobileye,teste actuellement un logiciel de navigation & sécurité routière pour les voitures autonomes dans des conditions de trafic très denses. L'objectif final est de proposer une plateforme de mobilité as a service : véhicule, logiciel, plateforme, géolocalisation, systèmes de sécurité automobile...

    Industrie

    • En 2018, Nokia, a lancé un pilote à Télia, en Finlande, qui visait à démontrer que le monitoring et le contrôle des lignes de production sont plus efficientes en couplant la 5G et sa faible latence de transmission des données avec le machine learning.
    • NTT DOCOMO et Toyota, ont testé lors d'un pilote le pilotage à 10km de distance un robot en temps réel grâce à la faible latence.
    • BT, O2 et Huawei en Royaume Uni vont testé en 2019 la 5G pour faire fonctionner des capteurs dans l'usine de Bosch de Worcester qui élabore des produits de chauffage et d'eau chaude.

    Agriculture

    • En Turquie, Huawei a lancé un pilote de Drone avec Turrcell. Grâce à cette solution, il est possible de contrôler les oléoducs et gazoducs et d'effectuer des opérations telles que le contrôle des champs dans le secteur agricole d'une manière plus sûre, plus rapide et économique.

    Logistique

    • Rakuten Sendai, au Japon, a démontré en 2018 les capacités de la 5G pour un certain nombre d'applications incluant l'utilisation de robots pour livrer des objets aux consommateurs dans les stades.

    Média & transport

    • Samsung et KT ont fourni,en Corée du Sud, un service de streaming vidéo 4K via un réseau 5Gutilisant un spectre de 28 GHz. KT a fourni le réseau de données 5G grâce à une collaboration menée par Intel avec des partenaires dont Ericsson, Nokia et Alibaba, tandis que Samsung a dévoilé son appareil tablette mobile 5G pour diffuser une vidéo en continu 4K via les stations de base Intel.

    Santé

    • NEC et NTT DOCOMO ont réalisé au Japon un pilote pour tester la faisabilité d'utiliser la 5G sur la bande de fréquence 28 GHz pour la communication en temps réel d'images 4K, de vidéos d'échographies…

    Transport

    • A Manchester, au Royaume Uni, Vodafone a mis en service en 2019 son réseau 5G à l'aéroport de Manchester dans le cadre d'un test 5G à grande échelle.

    Transport Public

    • Samsung et KDDI ont testé avec succès la transmission en temps réel de vidéo surveillance en 4K sur une plateforme ferroviaire en utilisant la bande de fréquence des 28 GHz, en 2018 au Japon
    • China Mobile Shanghai a lancé un réseau 5G (Huawei) dans la gare ferroviaire de Hongqiao à Shanghai, ce qui en fait la première gare ferroviaire à disposer d'un réseau indoor en 5G. Le déploiement vise à atteindre une couverture 5G en indoor dans l'ensemble de la station d'ici fin 2019.
    • Shenzen Metro, opérateur local de train à Shenzhen, conduit actuellement des tests de plusieurs technologies soutenues par le réseau 5G, dont le service de billetterie par reconnaissance faciale qui permettra aux voyageurs, si les essais sont concluants, de pouvoir scanner leur visage sur un écran de la taille d'une tablette montée sur le portail d'entrée du train et faire déduire automatiquement le tarif de leur compte lié.

    DESCRIPTION

    SFR s'allie à la SNCF pour tester la 5G à Nantes

    SFR a lancé un test 5G avec La Cantine Nantes (retransmission d’un m atch en 4K via la 5G). Mais la 5G n’est pas une simple histoire d’acteurs des télécoms. Elle concerne tout l’écosystème. Son déploiement ne pourra en effet se faire sans une coopération avec les industriels.

    C’est pourquoi, SFR lance une expérimentation 5G avec la SNCF. Objectif de ce test : valider in situ les promesses de la 5G afin que la SNCF puisse accompagner les nouveaux usages des voyageurs et repenser son réseau industriel. Demain, la 5G pourra, grâce au network slicing, garantir une connectivité dédiée aux usages ferroviaires, en parallèle des usages des passagers, et ainsi, permettre de connecter davantage d’éléments fonctionnels de l’écosystème

     

    Sébastien Kaiser, Directeur connectivité et réseaux à la SNCF : « La 5G, c’est l’association entre les bénéfices de la Fibre Wireless et l’arrivée du software dans les réseaux télécom. La 5G existera à condition de déployer massivement la fibre mais elle offre deux grandes familles d'opportunités : accompagner les nouveaux usages des voyageurs en leur apportant plus de valeur notamment via le téléchargement de contenus avant de monter dans leur TGV ; et repenser leur réseau industriel à travers de nouveaux modèles d’opérations, la modernisation des usines & maintenance, et le temps réel pour l’automatisation de nos technicentres. » 

    L’entreprise ferroviaire française n’est toutefois pas focalisée sur les résultats immédiats de la 5G mais sur sa dynamique. La réussite de la 5G passe aussi par des nouveaux modèles de coopération entre tous les acteurs. C’est pourquoi la SNCF souhaite partager ses actifs avec l’écosystème local pour dynamiser son innovation.


    Quid de la sécurité du réseau ?

    C’est dans le cœur de réseau que se trouve l’intelligence et les enjeux sécuritaires. Un cœur de réseau data assuré par Cisco et par Nokia pour la voix. En France, Huawei est présent sur la partie Radio (2G, 3G et 4G) et représente l’un de nos deux équipementiers avec Nokia.

    En quelques années, l’équipementier chinois, dont les produits sont incontestablement parmi les meilleurs du marché aujourd’hui, est devenu incontournable. L’opérateur allemand Deutsche Telekom a d’ailleurs estimé que l’exclusion de Huawei engendrerait un retard de deux ans sur ses projets de déploiement, une estimation sur laquelle s'accordent plusieurs opérateurs européens, dont SFR.

    En tant que partenaire de l’État, les enjeux de sécurité sont une préoccupation majeure. C’est pourquoi, nos choix industriels sont avant tout guidés par la qualité de service et la performance que nous pourrons offrir à nos clients plus que par la rationalité économique. Toutefois, si nous travaillons avec Nokia et Huawei sur les tests 5G (Campus Altice, Nantes, Toulouse et Vélizy), le choix n’est toutefois pas encore arrêté concernant nos futurs équipements 5G.


    5G