Partager l'article

Partager l'information du dessin d'architecte au chantier terminé

Octant Architecture conçoit des équipements sportifs publics (piscines, patinoires). L'échange et le partage d'informations sont cruciaux pour coordonner le travail de plus de 70 collaborateurs dont certains sont sur le terrain.


Lorsqu'il arrive sur le chantier de la nouvelle piscine municipale pour la réunion hebdomadaire, le directeur de travaux de l'agence d'architecture Octant a toutes les informations nécessaires sur sa tablette. Grâce à son smartphone, qui lui sert de clé 3G, il peut consulter des documents pendant la visite. Il a enregistré dans la mémoire de sa tablette les données techniques et téléchargé les plans actualisés qu'il peut visualiser au fil de la réunion. Il prend des photos, leur ajoute un commentaire et envoie le tout au serveur de l'agence, à Rouen, où les informations pourront être traitées rapidement.

Rien à voir avec les plans papier que l'on dépliait tant bien que mal pour découvrir que les modifications demandées la semaine précédente n'avaient pas été faites ou le temps perdu à essayer de joindre le bureau d'études à l'autre bout de la France pour savoir si telle ou telle modification pourrait être prise en compte avant la prochaine réunion de chantier... « Pour les directeurs de travaux, le gain de temps est considérable ; même s'il est difficile à mesurer précisément, on peut l'estimer à 20% », reconnaît Gaël Acher, ingénieur du bureau d'études Soja Ingénierie, société sœur d'Octant Architecture, en charge des télécoms. « La solution actuelle est aussi beaucoup plus fiable pour les téléchargements de plans et l'actualisation des données », ajoute-t-il.

Ils sont cinq directeurs de travaux à sillonner ainsi les régions françaises et belges pour suivre la quinzaine de chantiers de piscine que gère l'agence. Celle-ci compte 45 personnes. Outre les 15 architectes sous la houlette de Jean-François Périnet-Marquet, Octant emploie des paysagistes, des économistes, des architectes d'intérieur, des acousticiens, etc. Une des originalités de cette agence est de travailler en étroite collaboration avec un bureau d'études spécialisé dans les fluides (eau, air, électricité), Soja Ingénierie, et avec Sebat, un bureau d'études dédié aux structures et aux charpentes. En tout, plus de 70 personnes collaborent sur les projets et travaillent ensemble sur les plans.

« La principale difficulté de cette organisation est d'assurer que chacun à chaque instant où qu'il se trouve disposera du plan de référence et à jour, alors que les données sont modifiées en permanence », explique Gaël Acher. Pour cela, l'agence dispose d'un serveur qui héberge la totalité des plans. Chaque chantier possède son espace avec les plans par corps de métiers, une trentaine en moyenne du terrassement aux aménagements intérieurs. Les prestataires extérieurs peuvent eux aussi accéder à l'espace du chantier sur lequel ils interviennent pour télécharger les plans qui les concernent. Si un plan de gros œuvre a été modifié, l'entreprise de maçonnerie sera prévenue par mail et pourra télécharger le plan à jour.

Octant a bâti sa solution télécoms pour assurer une disponibilité permanente à tous les intervenants sur les réseaux téléphonique, mobile et informatique. L'agence s'est équipée de plusieurs liaisons SDSL* pour pallier le risque de défaillances occasionnelles de l'une ou l'autre des liaisons. Cette précaution est fondamentale car elle doit transmettre les plans à ses clients à date et heure fixes, faute de quoi, elle subit des pénalités ! Les collaborateurs qui travaillent dans les bureaux sont équipés de postes fixes en VoIP (voix sur IP), une soixantaine en tout, reliés à un autocommutateur. Leurs ordinateurs sont connectés au serveur par un réseau informatique. Actuellement, le téléchargement d'un plan de 10 à 15 Go peut prendre jusqu'à un quart d'heure. « Nous sommes en train d'améliorer les débits en amenant la fibre optique jusqu'aux postes de travail », précise Gaël Acher.

Aujourd'hui, Octant ne dispose du Très haut débit (THD) sur fibre optique que sur le réseau urbain. Etendre la fibre optique jusqu'au serveur aura un impact sur le budget télécoms, mais réduira considérablement les temps de chargement des fichiers tant pour le personnel que pour les clients, les prestataires et les directeurs de travaux. « Les temps de chargement des fichiers devraient être divisés par quatre », anticipe Gaël Acher.

Du coup, Octant étudie actuellement les solutions de visioconférence pour pouvoir échanger en temps réel avec ses collaborateurs et les entreprises qui travaillent sur les chantiers, et ce sur différents terminaux. « Nous n'avons pas besoin d'équiper chaque poste avec une licence, nous devons donc trouver le bon compromis entre l'usage et le coût », poursuit Gaël Acher.

* SDSL : comme l'ADSL, le SDSL transporte les données en haut débit, en numérique sur paire de cuivre, mais avec des débits symétriques en émission et en réception.

synchronisation, Mobilité, convergence

Partager l'article