SFR Business - marque de SFR   Nous contacter Assistance Espace Client

AFFICHER tous les résultats

SFR Business - marque de SFR Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54 Service & appel gratuits

BUSINESS ROOM POINTS DE VUE, VÉCUS ET EXPERTISE TÉLECOM ET CLOUD

Projet IoT : comment SFR Business déploie les objets connectés

Nouvelle révolution numérique, l’Internet des objets (IoT) est en train de transformer les interactions entre l’homme et la machine dans de nombreux secteurs, tant sur le plan personnel que professionnel. Aujourd’hui, nous vivons avec des montres, des caméras, des thermostats et des équipements électroménagers connectés. Demain, ce seront les usines, les moyens de transport, les bureaux et toutes les interfaces imaginables qui seront connectés.

Tour d’horizon, conseils et bonnes pratiques pour déployer des objets connectés.


L’IoT apporte une flexibilité et une souplesse inégalées. On peut connecter et être connecté partout, en tout temps et en tout lieu. Ces innovations imposent toutefois un processus de déploiement qui doit être maîtrisé pour garantir une efficacité sans compromis. Déployer une gamme d’objets connectés nécessite de travailler en confiance avec des experts, capables de comprendre les enjeux, les besoins, et de fournir les solutions IoT adaptées, tant sur le plan de la connectivité que de la sécurité

Première étape : cadrer le projet IoT

IoT est tendance, moderne et innovant. Mais cela ne doit pas être l’unique raison de déployer des objets connectés. La première étape consiste donc à identifier le bénéfice attendu de la solution. 

Quelques exemples :

  • Optimisation des processus métiers
  • Gains de productivité
  • Réduction des coûts
  • Création d’un nouveau modèle économique
  • Automatisation des procédés à faible valeur ajoutée
  • Amélioration du service rendu
  • Montée en gamme de l’expérience client

Les objets connectés et les applications IoT associées portent en eux ces bénéfices. Des capteurs ou des boitiers  M2M ou Wifi qui peuvent digitaliser des unités de production, suivre une flotte de véhicules ou apporter une connexion Wifi à tout moment pour tout type d’usage. « Tous les secteurs d’activités sont concernés par l’IoT », confirme Marc Avril, expert IoT chez SFR Business. « On peut évoquer le secteur de l’énergie, avec la surveillance des installations, le partage d’informations techniques ou le comptage intelligent ; le transport, qui devient plus intelligent avec une intermodalité décuplée entre les transports en commun, la voiture et le vélo en libre-service, la géolocalisation des objets ou les mesures de flux urbains ; ou encore l’industrie avec la gestion de la supply chain, le suivi des marchandises ou la création de digital twins pour faciliter le travail à distance et la maintenance. »


A LIRE AUSSI
comment l' IoT accélère l'entreprise du futur ?

Deuxième étape : bien choisir sa technologie IoT

Parce que l’IoT est capable de s’adapter précisément à une grande diversité de situations, il existe plusieurs solutions technologiques (courte ou longue portée, bas ou haut débit…). « Le choix de la technologie doit être en phase avec la taille de l’objet connecté et les avantages attendus », poursuit Marc Avril. « On ne connecte pas de la même manière une voiture qui aura besoin d’un accès continu et à haut débit à Internet, qu’un compteur électrique dans un lieu reculé. » 


Plus l’objet a le potentiel d’être alimenté électriquement de manière fiable et continue, plus il est possible de construire des systèmes d’information en temps réel, avec des abonnements et des forfaits de données. À l’inverse, un petit objet muni de batteries qui communique de façon épisodique, ou qui se trouve dans un lieu difficile d’accès, bénéficiera d’une solution de type LPWA (« basse consommation et longue portée ») telle que le NB-IoT par exemple. 

Troisième étape : tester l'objet connecté (proof of concept)

Une fois que le projet IoT est conceptualisé, c’est le moment de passer à la phase pratique. Le proof of concept a pour objectif de tester les hypothèses de travail et de s’assurer que l’application est correctement paramétrée. Que l’on connecte une éolienne, une machine-outil ou un centre commercial, il faut s’assurer du bon fonctionnement des capteurs et bien dimensionner le forfait de données associé au projet.


C’est une étape où la planification joue un rôle fondamental, car tous les interlocuteurs du projet vont travailler en équipe pluridisciplinaire pour produire, tester, déployer et implémenter les éléments techniques qui vont connecter les objets. En parallèle, des tests de sécurité et de communication sont mis en place pour s’assurer de la bonne remontée des informations aux serveurs concernés. 


Lorsque le test pilote est opérationnel et concluant, et qu’il répond aux normes de qualité et de sécurité du cahier des charges, il ne reste plus qu’à déployer à grande échelle et à se lancer dans l’exploitation de la nouvelle solution.

Quatrième et dernière étape du projet IoT : l’exploitation

Lorsque tout est mis en place, le travail de suivi, de contrôle et de maintenance prend le relais avec la supervision du bon fonctionnement de la solution technique choisie. Les objets et les connexions sont régulièrement vérifiés et audités avec des mécanismes de tests automatiques. Des diagnostics à distance permettent également de recueillir des informations sur le fonctionnement des boîtiers M2M, des capteurs ou des galets Wifi. Le tout, sans aucune intervention humaine côté client, qui est autonome avec une plateforme dédiée, pour recueillir l’information, l’agréger et l’intégrer dans son infrastructure IT et dans ses processus internes.

Déploiement d'objets à grandes échelles : l’exemple de Renault

Des voitures connectées pour un accès pratiquement illimité à Internet. C’est le pari lancé par Renault RRG et relevé par SFR Business, qui consiste à équiper les voitures d’occasion de la marque avec un appareil connecté au réseau 4G qui se transforme en hotspot Wifi pour tous les passagers. 

Branché sur un port USB, ce simple petit galet capte le signal cellulaire M2M de SFR pour redistribuer un accès Internet haut débit autour de lui. Idéal pour les passagers souhaitant écouter leur playlist, regarder des films ou travailler en ligne.

Mieux : lorsqu’il n’est plus utilisé dans la voiture, ce hotspot se débranche et peut se déplacer n’importe où avec le même niveau de qualité et de sécurité : une connexion permanente jusqu’à 10 utilisateurs de manière simultanée, et à raison de 20 Go par mois. Une manière pour Renault de créer une valeur différenciante sur le marché des voitures d’occasion, mais également d’apporter une nouvelle offre connectée pour ses clients et à un prix imbattable (1 euro symbolique).

Plusieurs milliers de galets 4G+WiFi ont déjà été déployés depuis le début de l’année et devant ce franc succès Renault RRG envisage de pérenniser cette approche novatrice.

   

Si l’expérience et l’expertise technologique de SFR Business jouent un rôle majeur dans la réussite et la simplicité du déploiement d’objets connectés, il faut également intégrer dans ce processus une maîtrise absolue des enjeux d’un tel projet. Vision stratégique, savoir-faire technique, excellence en matière de sécurité… tout est mis en œuvre pour concilier les besoins clients avec les réponses de SFR Business pour renforcer le bon déploiement, la connectivité et la sécurité de tout projet IoT.







solutions IoT, Objets connectés, déploiement projet