SFR Business - marque de SFR
Internet des Objets

Smart City : comment choisir les réseaux IoT d’une ville intelligente ?

Une smart city - ou ville intelligente - s’appuie sur l’Internet des Objets pour améliorer la qualité des services urbains et optimiser la gestion de ses ressources.

Pour cela, elle génère, transmet et analyse en temps réel de gigantesques volumes de données.

Afin de garantir le bon fonctionnement de chaque service de la ville, les smart cities doivent choisir avec soin les réseaux à exploiter pour leurs projets IoT.


Voici un tour d’horizon de ces réseaux, de leurs caractéristiques et de leurs usages.

29/04/2022 min de lecture
Réseaux de la smart city

Smart city : les enjeux de l’infrastructure réseau

Le fonctionnement d’une smart city est basé sur la génération et l’exploitation de données. Ainsi, des milliers de capteurs et d’objets connectés, disséminés dans la ville, remontent en temps réel de l’information.

L’Internet des objets est utilisé pour optimiser chaque aspect de la smart city. Par exemple, l’éclairage public peut s’auto-moduler en fonction de la luminosité ambiante et ainsi réduire la consommation énergétique de la ville. La gestion des déchets, le trafic routier, l’administration civile, ou encore la sécurité peuvent être sensiblement améliorés grâce à l’IoT.

Une ville intelligente s’appuie donc sur une multitude de projets IoT, chacun d’eux ayant ses propres objectifs...et ses enjeux techniques. Quel que soit le projet et ses enjeux, la sécurité informatique est un impératif. Viennent ensuite les questions relatives à la performance, au coût, à la consommation énergétique, ou encore à la portée du réseau.

Il n’existe donc pas un réseau idéal pour les smart cities, mais une multitude de réseaux complémentaires. Il convient de connaître les caractéristiques de chaque réseau, afin de choisir celui qui sera le plus adapté à chaque usage. Avant d’explorer le spectre des différents réseaux existants, rappelons que le démantèlement du réseau cuivre, qui a été pendant longtemps très utilisé, est en cours à l’échelle nationale.

La fin du réseau cuivre et le déploiement de la fibre

Dans une démarche de modernisation numérique nationale. L’intégralité du réseau cuivre sera remplacé par la fibre d’ici 2030. Environ 60% des particuliers et des entreprises utilisent déjà le réseau fibre, un chiffre qui devrait monter à 80% d’ici la fin de l’année.

Plusieurs facteurs sont à l’origine du démantèlement du réseau cuivre :

  • Il représente le coût exorbitant 500 millions d’euros d’entretien annuel, alors même qu’il résiste mal aux intempéries météorologiques et à l’humidité.
  • Le réseau fibre devient désormais la norme et continue de s’étendre partout sur le territoire : le réseau cuivre n’est donc plus indispensable.
  • Le réseau cuivre n’est pas capable de fournir le débit nécessaire au bon déroulement du travail hybride et des projets IoT.


Alors quels sont les réseaux adaptés aux enjeux techniques de l’Internet des Objets et de la smart city ?

À lire aussi
Témoignage client

Groupe PYRESCOM : le choix du NB-IoT pour leurs bornes de gel hydro-alcoolique

Smart City : tour d’horizon des réseaux à exploiter

Il existe plusieurs types de réseaux dont les smart cities peuvent tirer profit.


Les réseaux LPWA (Low Power Wide Area)

L’acronyme LPWA correspond aux réseaux “basse consommation, longue portée”. Ces réseaux offrent l’avantage de communiquer des données sur de longues distances tout en consommant peu d’énergie. Il existe plusieurs sortes de réseaux LPWA. Tous les objets connectés n’ont pas besoin d’un accès haut débit pour être pleinement fonctionnels.

Parmi les réseaux LPWA, on citera d’abord le NB-IoT : il s’agit d’un réseau bas-débit (250 Kbit/s) qui accuse une latence relativement élevée (1 seconde). Cela suffit toutefois amplement pour permettre aux objets connectés de remonter les données générées sur de longues distances.

Concrètement, le NB-IoT est la technologie idéale pour les usages “massive IoT”, qui reposent sur un grand nombre d’objets connectés peu complexes et n’ayant pas besoin de communiquer fréquemment. Cette technologie peut ainsi être utilisée pour optimiser la gestion de l’eau, des déchets, ou de l’éclairage… à un coût réduit.

Enfin, Le NB-IoT allonge l’autonomie des objets connectés, qui peuvent fonctionner pendant 10 ans sans aucune interruption.

Aux côtés du NB-IoT, on citera le LTE-M, qui est une technologie cellulaire, extension du réseau 4G / LTE. Ce standard reprend les caractéristiques LPWA, et dispose en outre d’un débit conséquent (1Mb/s) pour un réseau basse consommation.

La latence du LTE-M est relativement faible (10ms). Cette technologie est néanmoins limitée aux zones couvertes par la connexion LTE. Elle est également plus coûteuse que sa cousine, le NB-IoT.

En France, SFR Business est le premier acteur à proposer une offre dédiée au NB-IoT.

La 5G

La 5G est un réseau hardiment orienté sur la performance. Une smart city s’appuie sur des milliers d’appareils connectés pour optimiser le fonctionnement de ses différents services urbains. La 5G permet de connecter un grand nombre d’appareils tout en conservant un débit supérieur aux autres réseaux et une latence plus faible.

Par ailleurs, la 5G est capable de s’adapter à toutes les applications de la smart city en modulant sa puissance au cas par cas. Elle est donc naturellement complémentaire avec le LTE-M et le NB-IoT, qui sont tous les deux “5G compatible”.
De nombreux usages ont déjà vu le jour dans les smart cities grâce à la 5G. Elle permet par exemple de fluidifier le trafic routier grâce à des dispositifs de circulation intelligents. Dans un autre domaine, la 5G renforce la sécurité urbaine en améliorant la qualité et l’efficacité de la vidéo-surveillance, via des images à 360° et en haute-définition.

Les offres 5G de SFR Business permettent aux smart cities de capitaliser sur l’IoT pour améliorer leurs services existants et en proposer de nouveaux.

Les réseaux locaux

La technologie bluetooth est utilisée dans l’IoT pour connecter deux appareils simplement, rapidement et sans fil. Il existe différents types de bluetooth. Il y a d’abord le bluetooth classique, que nous connaissons tous, qui établit un flux continu entre deux appareils.

Vient ensuite, le Bluetooth Low Energy (BLE) qui établit la liaison entre deux appareils seulement lorsqu’une information est envoyée.

Enfin, le Bluetooth Mesh est un réseau maillé qui permet d’interconnecter, à l’échelle locale, jusqu’à 50 équipements. Celui-ci peut se combiner à la fonction Low Energy. L’un des grands avantages du bluetooth réside dans la sécurité des connexions. Combiné à des capteurs connectés, Bluetooth Mesh peut par exemple rendre intelligente l’occupation d’un espace, à l’instar d’un lampadaire qui s’allume au passage d’un passant.


Autre réseau local bien connu, le Wifi est également une option pour certains usages IoT de la smart city. Sécurisé, rapide, et fiable, le Wifi est cependant limité à un périmètre restreint.

Les villes intelligentes ont souvent une économie qui repose sur le tourisme ; il est donc important que les voyageurs puissent accéder en tout lieu à une connexion gratuite via des Wifi Hotspots. Beaucoup de smart cities utilisent également le Wifi pour faire fonctionner leurs panneaux d’affichage.

Sur ces sujets, SFR Business a conçu une offre LAN adaptée aux problématiques des villes intelligentes.


Il existe donc de nombreux réseaux complémentaires à exploiter dans le cadre des applications IoT d’une smart city. L’infrastructure réseau est la colonne vertébrale de la ville intelligente car elle permet la collecte, la circulation, l’exploitation et l’analyse de gigantesques quantités de données.

De la 5G au NB-IoT en passant par les réseaux locaux, SFR Business accompagne les smart cities dans leurs projets IoT.

Internet des Objets

Avec l'IoT et le M2M, profitez de tous les avantages des objets connectés Découvrez les solutions IoT

Recevez le meilleur de l’actualité

s'abonner