SFR Business - marque de SFR   Nous contacter Assistance Espace Client

AFFICHER tous les résultats

SFR Business - marque de SFR Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54 Service & appel gratuits

BUSINESS ROOM POINTS DE VUE, VÉCUS ET EXPERTISE TÉLECOM ET CLOUD

Comment l'IoT change les habitudes des entreprises ?

Les entreprises se posent beaucoup de questions au sujet de la mise en place d’une solution IoT en interne. Qu’il s’agisse de se demander ce que sera à terme la valeur ajoutée, la fiabilité ou le coût, les attentes et retours d’expériences sont nombreux. Pourtant, chaque jour, TPE, PME et autres industries adoptent une solution IoT pour répondre à des besoins spécifiques.


L’IoT est déjà une réalité tangible


Avec plus de 75 milliards d’objets connectés à Internet d’ici 2025 (selon IHS Markit), l’Internet des objets représente un levier de croissance incontournable tant pour une TPE qu’une multinationale. De multiples objets du quotidien jusqu’alors inertes vont être à même de communiquer grâce à la pose de capteurs reliés à Internet, le plus souvent par le biais de cartes SIM spécifiques

Il en résulte une multitude de nouveaux usages dans des domaines aussi divers que l’industrie, la santé, la logistique, la mobilité…. Tous les secteurs d’activité sont impactés par cette révolution de l’IoT qui vise aussi à faciliter la prise de décision dans de multiples domaines (diagnostic intelligent, maintenance prédictive, optimisation d’assets…). Ceci forme un ensemble qui va notamment permettre des économies d’échelle, des gains de productivité, sécuriser les personnels extérieurs, etc.

Capteurs et objets connectés ne font plus qu’un 

Le capteur est la matière première de l’IoT. Le but consiste à s’emparer d’un objet usuel (une poubelle, une chaudière, un tracteur, etc.), et lui ajouter une technologie qui va mesurer un état comme une température, une pression, une coordonnée GPS, etc. Ce capteur est combiné à une puce communicante de type carte SIM de manière à faire remonter l’information par Internet. 

Il s’agit donc d’utiliser un objet préexistant pour le rendre « intelligent » et ainsi optimiser son utilisation et celle de la société qui l’exploite. Les dernières innovations IoT consistent à employer des capteurs communicants autonomes en énergie qui se vissent ou se scotchent sur n’importe quel matériel. On peut ainsi envisager une chaîne d’objets connectés peu énergivores, fonctionnant par intermittence et fonctionnels sur 5 à 10 ans. L’IoT est en définitive une technologie adaptée à de multiples corps de métiers.


A LIRE AUSSI
PROJET IOT : comment déployer les objets connectés

Le traitement de l’information au cœur de l’IoT

Lorsqu’une information est émise par l’un de ces capteurs, elle transite généralement par le biais de l’Internet haut débit et est réceptionnée par l’entreprise. En fonction du type d’objet et de l’information, cette dernière va pouvoir réagir de multiples façons. De la simple notification qu’un objet est à tel endroit à une alerte de dépassement de température, l’entreprise peut anticiper les conséquences en envoyant un réparateur, en intervenant à distance, en optimisant sa logistique, etc. Il est également possible de créer des règles intelligentes d’alerting pour les objets en mouvement, afin de préserver leur valeur et ne pas les perdre. L’IoT rend aussi possible la maintenance prédictive. Dans ce cas, on analyse l’historique d’un objet pour en faire ressortir la probabilité d’une future panne et ainsi prédire les risques de dysfonctionnement. 

IoT : de multiples usages au quotidien


Tous les secteurs d’activité sont impactés par la numérisation croissante du monde et l’arrivée de l’IoT. Encore faut-il que les entreprises s’approprient ces nouvelles technologies et parviennent à bénéficier des nouveaux usages qui en découlent. Usages qui représentent de gigantesques gisements de croissance dans les années à venir. Ils sont à la portée de tous les types d’entreprises et de tous les secteurs possibles et imaginables. 

Quelques exemples à la clé : 

  1. Savoir où se trouve sa flotte de tracteurs
  2. La logistique a tout à gagner de l’Internet des objets. Un transporteur va pouvoir savoir en temps réel où se trouvent ses palettes, sa flotte de véhicules et autres colis. C’est par exemple le cas d’une coopérative agricole qui a besoin de savoir exactement où se trouvent ses tracteurs qui sont partagés entre agriculteurs sur diverses parcelles. Cette visibilité opérationnelle lui permet d’optimiser ses processus. Les prêts, itinéraires, temps d’utilisation sont ainsi optimisés ce qui génère notamment des économies d’énergie notables.

  3. Intervenir en cas d’accident 
  4. La sécurité des travailleurs isolés peut être améliorée par le biais de l’IoT. Comment savoir si un collaborateur intervenant sur un site distant présentant un danger est victime ou non d’un accident ? S’il évolue sur une échelle, un boîtier va calculer la perte de verticalité et l’immobilité, ainsi que le point GPS. En cas de chute, on peut imaginer un bouton de déclenchement d’alerte manuelle ou automatique. Ce type de solution peut s’appliquer aux travailleurs comme aux personnes âgées.


  5. Corriger les mauvaises postures
  6. Les mauvaises postures des collaborateurs finissent par générer des maux. Pour lutter contre cela, une entreprise peut décider d’employer les services d’un ergonome dans le but de définir des postures indolores. Ce qui s’effectue en employant une combinaison connectée qui dispose de capteurs de mouvements. Grâce à elle, on est à même d’identifier les postures incorrectes pouvant engendrer des troubles musculosquelettiques à l’origine de gênes, voire de maladies pouvant déboucher sur des arrêts de travail. 

    Il s’agit d’une combinaison classique avec des capteurs intégrés dans un tissu lavable. Elle va détecter à travers les gestes que va faire la personne les différents angles au niveau des épaules, de la flexion du tronc, des genoux, etc. Suite à cela, des algorithmes de calcul vont être en mesure d’identifier des postures et d’éventuels excès par rapport à celles-ci et les corriger.

  7. Alerter en cas de dépassement de seuil
  8. Le monde de l’industrie a tout à gagner à employer des solutions IoT. En matière de chaudières industrielles par exemple, l’ajout d’un capteur de température ou de pression associé à une carte SIM spécifique va permettre de récolter des informations précieuses en temps réel sur le comportement de ces matériels. En cas de dysfonctionnement (voire de piratage), lorsque par exemple une pression va dépasser un certain seuil, le capteur va déclencher une alerte. Grâce au traitement des données en quasi-temps réel, l’entreprise pourra à distance faire baisser la pression, puis programmer une opération de maintenance.



La finalité de l’IoT n’est ni le capteur ni l’objet en tant que tel, mais bien la combinaison des deux et l’usage qu’une entreprise va pouvoir en retirer. Il s’agit là du cœur même de sa valeur et utilité. Etre capable de monitorer en temps réel tel ou tel mécanisme, cycle, matériel, etc., et faire remonter cette information pour qu’elle soit traitée rapidement. Il en résulte des gains notables multiples : services améliorés envers les clients, préservation de la sécurité des collaborateurs, économies d’échelle et augmentation de la productivité de l’entreprise.


NB-IOT, Internet des Objets, IoT, Réseaux, Transformation Digitale