SFR Business - marque de SFR

NOUS CONTACTERASSISTANCEESPACE CLIENT

 MENU

    Me faire rappeler Nous écrire 0 805 70 24 54

    Service &
    appel gratuits

    Sécurité

    La révolution 5G au cœur de la réalité virtuelle et augmentée

    Réalité virtuelle, réalité augmentée et réalité mixte vont connaître un bouleversement avec le déploiement de la 5G(1). Ces technologies qui fonctionnent grâce à Internet et au réseau mobile 4G/4G+ vont voir leurs usages démultipliés grâce à un surcroît de vitesse et à une latence réduite offerts par la 5G. De nombreux secteurs d’activité tel que l’aéronautique, l’industrie, l’automobile, la santé, vont en profiter pleinement.

    03/11/2020 min de lecture

    Les technologies de réalité digitale boostées par la 5G

    • La réalité augmentée : le principe consiste à superposer des informations virtuelles sur le monde réel via un terminal connecté (smartphone ou tablette, lunettes, casque). La réalité perçue est dite « augmentée ». 

    • La réalité virtuelle : une technologie immersive utilisant un casque connecté qui projette l’utilisateur dans une simulation virtuelle modélisée en 3D. 

    • La réalité mixte : une technologie hybride qui utilise les avantages des deux technologies précédentes. Un casque permet de fusionner la réalité virtuelle et la réalité augmentée pour simuler de véritables univers alternatifs inspirés du réel. 


    Ces 3 technologies qui utilisent le Très Haut Débit pour fonctionner vont pouvoir profiter à plein du réseau 5G grâce à des débits jusqu'à 10 fois plus rapides et à la stabilité des connexions. De plus, avec un temps de latence (délai de transmission des données entre la source et le destinataire) amélioré, les interactions à distance s’effectueront presque en temps réel.

    Les usages marketing de la réalité augmentée facilités par la 5G

    Sur un smartphone, malgré tous les efforts des marques, il est encore difficile pour les consommateurs de visualiser parfaitement un produit avant de l’acheter. Et c’est justement ce chaînon manquant que la réalité augmentée peut combler avec l’aide de la 5G. 


    Le fabricant de meubles IKEA propose déjà à ses clients d’utiliser la réalité augmentée pour intégrer les produits de son catalogue en ligne dans leur environnement. L’application du géant suédois scanne la pièce dans laquelle vous vous trouvez et les produits choisis viennent alors s’afficher sur l’écran de votre smartphone ou tablette. Une simulation qui demande des transferts de données importants, spécifiquement hors connexion Wi-Fi.


    Avec la 5G, les clients, où qu’ils se trouvent, pourront parfaitement visualiser virtuellement l'agencement de leur pièce et se déplacer tout autour pour voir le rendu global ou les détails du produit (luminaires, tables, chaises, décoration, etc.) sans subir aucun ralentissement ou interruption de la part du réseau. Gartner(2) estime que 100 millions de consommateurs pourraient utiliser la réalité augmentée sur leur mobile pour effectuer des achats en ligne et en magasin.

    A lire aussi

    5G : VOICI POURQUOI ELLE EST FAITE POUR LES ENTREPRISES

    La 5G va libérer le monde de la formation

    La formation professionnelle bénéficie aussi des outils AR/VR (Virtual Reality / Augmented Reality). Grâce à eux, les matériels sont modélisés ce qui permet de s’affranchir de l’utilisation d’appareils physiques. La 5G va faciliter le recours à ce mode d’apprentissage en libérant les contraintes (salles dédiées, postes de travail, horaires de formation prédéfinis). Les apprenants pourront utiliser un smartphone, tablette ou casque de réalité virtuelle connecté au réseau mobile THD


    De nombreuses entreprises utilisent déjà des outils de formation en réalité augmentée. Thalès se sert d’un casque relié physiquement à un poste de travail(3). Le technicien est plongé dans un environnement virtuel et apprend à réparer une armoire électrique grâce à un tutoriel immersif. Demain, avec l’arrivée de nouveaux casques VR intégrant les connexions en 5G vers le cloud, ce type de formation pourra être dispensé en intérieur comme en extérieur, ce qui démultipliera les possibilités d’interaction et libèrera l’apprentissage.

    Le tourisme à l’heure de la réalité virtuelle grâce à la 5G

    Dans le monde du tourisme également, la réalité virtuelle et la réalité augmentée représentent des leviers commerciaux très importants pour tous les acteurs du secteur : agences, voyagistes, compagnies aériennes, etc. Les clients peuvent déjà visionner un complexe hôtelier, une chambre d’hôtel, choisir un restaurant ou une place d’avion directement depuis chez eux en
    Wi-Fi avec un casque de réalité virtuelle. Grâce à la 5G, ils pourront faire de même en mobilité. En effet, le débit multiplié de la 5G autorisera des résolutions vidéo 8K sans ralentissement.

    5G et industrie 4.0 : des données mobiles à très haute vitesse

    Une vaste partie du développement de l’industrie 4.0 est liée à celui de la 5G. Cette dernière va permettre de traiter de grandes quantités de données à haute vitesse pour piloter des objets et process à distance. Elle est également partie prenante des technologies immersives dans le monde de l’automobile, de l’énergie ou de la fabrication. 


    D'après une étude de Capgemini Research Institute, 82% des 700 responsables des stratégies AR/VR qui les ont mis en place ont atteint ou dépassé leurs objectifs(4). Cette même étude estime à plus de 300% le développement des technologies AR/VR en 2021. Environ la moitié des entreprises ayant répondu compte les utiliser d’ici à 3 ans. Le monde industriel représente ainsi un secteur à fort potentiel pour ces technologies et bien plus encore lorsqu’elles basculeront sur les réseaux 5G. La 5G s’immiscera dans toutes les strates de l’industrie 4.0. Les techniciens pourront par exemple se rendre compte à distance de l’état de fonctionnement d’une machine. Avec la 5G, ils pourront transmettre précisément ce qu’ils voient en réalité augmentée à un expert qui pourra préciser l’origine d’un problème portant sur tel ou tel composant. 


    L’entreprise suédoise Ericsson a effectué une série de tests grandeur nature dans le port de Livourne en Italie pour préciser les cas d’usage de la 5G combinée à la réalité virtuelle(5). Elle a conclu que le mix réalité virtuelle/5G permet de simplifier et fluidifier les transferts de données homme/machine. Il en résulte des bénéfices économiques et environnementaux.

    La 5G, pilier de l’intervention à distance

    Aujourd’hui, en cas de dysfonctionnement d’un service ou matériel, un technicien se rend physiquement sur les lieux pour réparer. Demain, avec l’aide de la 5G, ces déplacements pourront être en partie évités. Des startups développent des solutions d’assistance à distance en réalité mixte, évitant ainsi le déplacement d’un technicien dans les murs de l’entreprise ou au domicile du client. 


    C’est le cas de la jeune pousse américaine Help Lightning qui vient de lever 8 millions de dollars(6). Elle a développé une interface vidéo qui relie le professionnel de la maintenance au client à travers des images en réalité mixte à travers un mobile ou tablette. L’assistance vidéo associée à des images ou des objets virtuels ajoutés à l’environnement permet le pilotage des bons gestes à distance et au bon moment. L’utilisation de la 5G va faciliter ces échanges de données en les rendant encore plus fluides et en très haute résolution. De plus, la 5G sera la seule alternative fonctionnelle lorsque le client n’aura pas accès à une connexion Wi-Fi sur son téléphone.

    Industrie automobile : l’essor de la réalité mixte grâce à la 5G

    Les prochaines générations de casque à réalité augmentée seront reliées à un smartphone 5G. Celui-ci servira d’interface et d’échange aux flux de données, ce qui permettra une utilisation en tout lieu. De nombreux usages verront le jour dans le secteur de l’industrie automobile. 


    Volvo s’est associé en 2019 à la start-up Varjo(7) pour utiliser son casque doté de caméras 12 mégapixels, des caméras grand angle et capteur infrarouge. L’environnement est capturé en 3D puis projeté sur l’écran du casque. Il en résulte un mix réel/virtuel qui permet de tester de nouveaux concepts et produits, et évaluer des designs directement et rapidement. Aujourd’hui attaché à une station de travail à cause du grand nombre de données à traiter, le casque pourra demain être utilisé partout, même en agglomération, grâce au déploiement du réseau et à une meilleure connectivité offerte par la 5G


    Un autre exemple avec Renault Trucks qui expérimente avec ses opérateurs des casques de réalité mixte. Ces derniers ajoutent des objets de synthèse dans l’environnement réel, sous la forme d’hologrammes, avec lesquels l’utilisateur peut interagir. L’opérateur recevra dans son champ de vision des instructions d’aide à la décision, qui le guideront dans les opérations de contrôle les plus complexes en lieu et place des instructions papier. Là encore, la 5G permettra de fluidifier les échanges de données et d’assouplir les process


    Expérimenter la réalité digitale est déjà une démarche innovante, dans un univers connecté, concurrentiel et en constante mutation. C’est un moyen de se démarquer de la concurrence en proposant une offre nouvelle tout en apportant à ses collaborateurs de nouveaux outils de travail révolutionnaires. L’arrivée de la 5G va permettre de démultiplier ces process en les accélérant, en les rendant plus fluides et plus stables.

    Industrie 4.0, IoT, video conférence, e-santé

    Retrouvez toutes les dernières infos sur la 5G En savoir plus

    (1) Le réseau 5G sera accessible dans le cadre d’offres qui incluront la 5G et sous réserve de couverture 5G et d’utilisation d’un terminal compatible. Déploiement progressif attendu à partir de fin 2020
    (2) D'après une enquête menée par Gartner en 2018
    (3) D'après un reportage réalisé par Artefacto
    (4) Selon une étude 2019 de Capgemini Research Institute
    (5) Selon un rapport d'Ericsson en collaboration avec la CNIT réalisé en juin 2020
    (6) D'après un article de l'Usine digitale, publié le 17 août 2020
    (7) D'après un article de l'Usine digitale, publié le 31 mai 2019

    Recevez le meilleur de l’actualité

    s'abonner